Qui s’occupe de l’entretien ?

Le particulier demeure responsable devant la loi des éventuels dysfonctionnements de son installation. Il est aussi tenu d’entretenir son dispositif d’assainissement :

  • Pour l’installation : l’entretien est réalisé par le propriétaire de l’installation.
  • Pour la vidange de la fosse : la vidange est réalisé par l’occupant du logement, tous les 4 ans en moyenne, par une entreprise spécialisée et agrée.
    Cf : bon de commande vidanges groupées

Comment entretenir votre système ?

Les canalisations et les regards de collecte

  • Pour les tampons fonte hydraulique : s’assurer de la présence d’eau dans les rainures du regard de collecte pour éviter des dégagements de mauvaises odeurs.
  • Vérifier le bon écoulement des effluents 1 fois par trimestre dans les regards de collecte et rincer à l’eau claire les bords du regard si besoin est.
  • En cas de formation de bouchon, l’eau usée du regard s’écoulera peu ou pas du tout. Il est conseillé d’injecter de l’eau claire à haute pression ou, le cas, échéant, de faire appel à un plombier et/ou un vidangeur.

Les prétraitements

L’intérêt d’entretenir votre système est d’éviter tout entraînement ou débordement de boues et de flottants vers le système de traitement.

La Fosse Toutes Eaux ( FTE )

Fosse Toutes Eaux

Vérifier 1 fois par trimestre l’absence de corrosion pour les FTE béton, ainsi que l’absence de grosses particules dans la canalisation de sortie de la FTE.

Vidanger la FTE au moins 1 fois tous les 4 ans (cette fréquence varie en fonction des conditions d’utilisation). Après la vidange la fte doit être remplie d’eau claire au ¾ de son volume. Nous vous rappelons que la vidange est obligatoirement réalisée par un organisme agréé qui doit vous remettre un bordereau de vidange, mentionnant, notamment le lieu du traitement des boues. Ces documents vous seront demandés lors du contrôle du SPANC.

  • Il ne faut jamais jeter dans votre système de liquide corrosifs (white spirit, acide, soude…), d’huile de friture ou de vidange, de peinture, de médicaments ou d’objets susceptibles de boucher les canalisations. Ces produits doivent être amenés en déchetterie.
  • Ne pas circuler, stationner ou stocker des charges lourdes s’il n’y a pas de dalle de répartition pour les supporter.
  • Les interruptions d’alimentation de la FTE pendant de courtes périodes (vacances par exemple), n’ont pas d’incidence sur son fonctionnement.
  • Utilisez de préférence des produits et détergents spécialement adaptés pour les FTE.

Le préfiltre

préfiltre

  • Il doit être vérifié tous les 3 mois (en même temps que la FTE). Si un dépôt important apparaît sur les matériaux, il faut procéder à leur nettoyage et vérifier le niveau de boues dans la FTE.
  • Le nettoyage se fait au jet d’eaux claires en retirant les matériaux filtrant et en les nettoyants sur le sol afin d’éviter d’entraîner dans le système de traitement les résidus préalablement retenus.
  • En cas d’arrivée d’eaux chargées au niveau du préfiltre, il faut procéder à la vidange de la FTE.
  • Changer les matériaux filtrants s’ils sont altérés.
  • Le nettoyage du préfiltre est conseillé à chaque vidange de la FTE.

Le bac à graisses

bac à graisses

  • Il est souhaitable de l’inspecter régulièrement (tous les 3 mois).
  • Enlever le volume excédentaire des graisses tous les 3 à 6 mois.
  • Vérifier le non colmatage des canalisations en amont et en aval.
  • S’assurer de l’absence de corrosion (pour les éléments en béton).

Pour information, les graisses retirées doivent être évacuées dans un sac étanche avec les ordures ménagères ou dans votre composteur.

Le système de ventilation : que faire en cas d’odeurs ?

ventilation

Si des odeurs sont présentes à l’intérieur de la maison :

  • S’assurer que tous les siphons ménagers des éviers, lavabos et lave-linge sont bien chargés d’eau, et le cas échéant, les réalimenter en laissant couler un fil d’eau pendant quelques minutes.
  • Les mauvaises odeurs perçues dans le local des wc sont souvent dues à l’absence de ventilation ou une mauvaise ventilation primaire (1). Elle est primordiale car elle permet d’éviter l’aspiration de la garde d’eau du siphon et d’évacuer en permanence l’air comprimé dans le tuyau de chute au moment où l’on actionne la chasse d’eau.

Si des odeurs sont présentes à l’extérieur de la maison :

  • S’assurer tout d’abord que la FTE et les regards (collecte + traitement) soient bien fermés hermétiquement.
  • Vérifier la présence d’eau dans les rainures des tampons fonte hydrauliques de collecte / prétraitement/traitement.
  • Vérifier que l’extracteur de la ventilation secondaire (2) dépasse du faîtage de votre toit.
  • Même en présence de ventilations, la perception de gaz est toujours possible par vents rabattants et/ou par temps orageux.

La filière de traitement

Le regard de répartition :

Situé à l’entrée du système de traitement, il doit être nettoyé tous les 6 mois en enlevant les matières qui se déposent dans le fond et en le rinçant à l’eau claire.

Le regard de bouclage :

  • Pour les filières non drainées, il faut s’assurer qu’il n’y ait pas d’eau dans ce regard, les tuyaux d’arrivée doivent toujours rester visibles.
  • Pour les filières drainées, il faut également contrôler le bon écoulement des eaux vers leur lieu de rejet.
  • Concernant les filières compactes, une notice d’utilisation spécifique vous a été remise pour entretenir correctement votre système.
  • Ne pas planter d’arbres ou arbustes à moins de 3 mètres afin que les racines ne détériorent pas le traitement (le plus loin possible pour des thuyas ou des saules).
  • Ne pas bitumer ou jardiner la zone d’implantation du traitement mais la laisser entièrement en zone herbée.
  • Ne pas circuler, stationner ou stocker des charges lourdes.

Le poste de relevage :

Il faut s’assurer que le flotteur ne soit pas coincé et vérifier son fonctionnement en l’enclenchant manuellement, pour éviter tout débordement.

Nettoyer tous les 3 mois grâce à un jet d’eau claire les parois duposte, les flotteurs et la pompe.

Procéder à la vidange du poste en même temps que la FTE.

N’oubliez pas de laisser accessible tous les regards de votre assainissement non collectif.

Consultez également le tableau des causes possibles de mauvais fonctionnement de votre installation.

Rubrique SPANC